dojo pulversheim rue de mulhouse, 68840 Pulversheim
07 81 52 77 73
contact@yoseikan68.fr

Une logique commune à toutes les techniques

un art martial, un sport un art de vivre

Une logique commune à toutes les techniques

À cette époque je n’avais toujours pas réussi à faire la synthèse.

J’ai essayé, j’ai essayé encore, mais c’est très difficile. Parce qu’en karaté on a toujours une position d’équilibre au sol. Donc on attaque, on revient et on maintient toujours cet équilibre.

Le judo, c’est le contraire : quand on est équilibré au sol, il est impossible de projeter, il faut soit même se déséquilibrer pour projeter l’adversaire.
Réaliser la synthèse, c’était donc vraiment dur. C’est comme si pour faire un arbre on ramassait des branches et qu’on essayait ensuite de les coller entre elles.

Mais mon approche du problème a effectivement changé lorsque j’ai trouvé le système du lancement de l’onde. J’ai compris alors que j’avais trouvé le tronc, sans lequel on ne peut pas « faire un arbre ». Les racines, c’est l’esprit, mais le tronc c’est le mouvement de l’onde qui représente physiquement le lien entre sport et arts martiaux.

À partir de là tous les éléments du puzzle se sont mis en place naturellement. Par exemple, quand on observe le « service » de tennis on visualise une onde qui part du pied et qui, au bout, envoie la balle. Au football c’est le contraire, on envoie l’onde devant et c’est elle qui frappe et projette le ballon.
Tout est parti de là : atemis, projections, les armes aussi.

Hiroo Mochizuki (AikidoJournal avril 2003)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Entrez Captcha ici : *

Reload Image